03 octobre 2011

Croatie: l'été continue...

  La Croatie ou comment satisfaire les envies de chacun.

De la mer à 25°C au palais ancien, la Croatie permet de satisfaire les amateurs de farniente, de baignade, les amoureux de la nature et les férus d’histoire et d’architecture.

 

ISTRIE

Dimanche  11 septembre : nous prenons la route pour descendre plus au sud de cette péninsule. Avant nous faisons remplir nos bouteilles de gaz dans une station de gaz. Nous découvrons le « fjord » croate qui n’est pas un fjord car pas de glacier à l’origine, mais le site est beau et nous ramène  en mémoire, des images de Norvège.

60 VRSAR 11 SEPTEMBRE (2)

Nous arrivons à Rovinj. Superbe village enroulé autour de son église qui domine les flots. Un vrai régal.

61 ROVINJ 11 SEPTEMBRE (8)  61 ROVINJ 11 SEPTEMBRE (11)

61 ROVINJ 11 SEPTEMBRE (14)

Nous rencontrons un vendeur de glace qui nous fait son numéro de jongleur de glace en faisant tourner les cornets autour de la cuillère.  Nous aurions aimé y rester beaucoup plus longtemps mais nous avons  un temps limité sur le parking spécial bus et camping car. Nous reprenons la route et filons doucement toujours par de petites routes jusqu’à Pula. Il y a différents monument certes à visiter mais ils sont noyés dans la ville modernes , les cités et le chantier navale, après  Rovinj, c’est une déception.  Au bout de l’Istrie ,il y a un petit espace protégé nous souhaitons  y séjourner. Mais le camping ne nous plait pas.Un peu plus haut à Banjole(prononcé baniole), nous trouvons un camping familial très sympa dans un coin sympa.

Nous avons planté notre campement. Les cours reprennent , les baignades s’enchainent en mer et à la piscine. Les fonds sont bien plus jolis ici même s’ils sont très abimés. Je ne sais pas si cela sera pareil plus au sud mais le naturisme est très présent en croatie . Dés que l’on sort un peu de la plage  facile d’accès , il y a des « tout nus »Nous faisons quelques balades en vélo. Mardi après midi nous avons fait une balade dans les pinèdes en surplomb de la mer c’était très beau. Nous découvrons ainsi de petits ports logés au fond de criques et voyons partir  en mer les bateaux de pecheurs.

62 BANJOLE 12 AU 15 SEPTEMBRE (1)  62 BANJOLE 12 AU 15 SEPTEMBRE (4)

62 BANJOLE 12 AU 15 SEPTEMBRE (7)  le camping Diana

Ayant épuisé les balades en vélo et les criques à découvrir ayant bien profité de la piscine du camping , nous partons pour l’île de Krk.

GOLFE DE KVARNER ; ILE de KRK

Nous retrouvons sur le continent des montagnes avec une plus grande altitude et les points de vue ne manquent pas. Il est par contre impossible de s’arreter. Nous traversons la ville de Rijeka et nous rejoignons le pont de 1,5 km qui relie l’île au continent depuis 1980. Le pont est bien sur payant mais c’est moins cher qu’un passage en ferry et nous découvrirons que le passage en sens inverse est gratuit.

KrK , la ville  prononcé keurk

Nous arrivons le 15 septembre sur l’île de krk et nous trouvons un petit camping familial en haut de la ville au milieu des oliviers. Les propriétaires sont des producteurs d’huile et de vins et les odeurs de vendange emplissent l’air chaque soir. A la tombée de la nuit un feu d’artifice est tiré dans le port et nous pouvons l’admiré du camping. La vielle ville est  constituée d’un maillage étroit de petites rues aux pavés luisants et glissants. De chaque coté le regard peut s’attarder sur des voutes ou des façades magiques baignées de lumières.

63 KRK 16 ET 17 SEPTEMBRE (4)  63 KRK 16 ET 17 SEPTEMBRE (5)

63 KRK 16 ET 17 SEPTEMBRE (8)  63 KRK 16 ET 17 SEPTEMBRE (16)

Après la visite, un plouf dans les eaux de l’adriatique permet de se ressourcer entièrement. Nous fêterons nos trois mois de voyage devant une coupe de glace phénoménale et nous assisterons à une coutume locale qui veut que les jeunes mariés aillent se faire admirer en ville accompagné par un accordéoniste. La famille jette des bonbons aux passants. Nous voyons ainsi 2 mariages.

63 KRK 16 ET 17 SEPTEMBRE (14)  

Baska (prononcé bachka)

Le 18 septembre au matin, nous décidons de partir pour le bout de l’île à Baska.

63 KRK 16 ET 17 SEPTEMBRE (20)

La vue est splendide avec ses iles blanches et pelées et sa vieille ville avec ses venelles. Le camping principal est surpeuplé les campeurs sont entassées en plein soleil sur un genre terrain de foot ; l’horreur. Il existe un peu à l’écart dans un site splendide un camping naturiste, nous décidons de tenter l’expérience.

64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (8)

A part sur la plage, les habits sont tolérés et chacun peut aborder cette nouvelle expérience avec plus de sérénité. Le premier jour, nous filons sur le village et nous en explorons les différentes ruelles.

Le lendemain, l’orage éclate, la pluie battante arrose les collines assoiffées et desséchées. Le surlendemain , le temps n’invite pa à la baignade mais à la randonnée ,nous en profitons donc pour partir dans les montagnes alentours à la découverte des chemins de bergers et des canyons. Un vrai régal.

64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (9)  64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (12)

64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (17)  64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (21)64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (22)  64 BASKA DU 18 AU 20 SEPTEMBRE (26)

 

Entrainés pour la balade nous décidons de partir le 21 septembre pour les montagnes et le parc national.

La DALMATIE

Les lacs de Plitvice Une des merveilles naturelles de la Croatie inscrites au patrimoine mondiale de l’humanité par l’Unesco. Au sein de vallées encaissées à très larges les plitvicka jezera sont une succession de 16 lacs qui tombent en gradins sur une centaine de mètres de dénivelé entre 630 et 500 mètres. Les lacs sont alimentés par des sources  des ruisseaux et torrents et sont reliés entre eux par une multitude de cascades. Les différents dépôts de sédiments ont construits des barrières naturelles et colorent les eaux des lacs de bleus aux verts les plus profonds. La transparence de l’eau est exceptionnelle. Un véritable cauchemar pour les photographes qui ne savent comment régler leur appareil.

65 PLITVICKA 21 SEPTEMBRE (5)  65 PLITVICKA 21 SEPTEMBRE (9)

Nous choisissons de faire une balade qu’ils annoncent entre 4 et 6 heures. Nous ne mettrons que 3 heures repas du midi compris et sans forcer. C’est une balade plus que tranquille sans trop de dénivelé. Le chemin court le long de passerelle est le plus pénible est d’être coincé derrière un groupe avec son guide brandissant son parapluie.

65 PLITVICKA 21 SEPTEMBRE (16)  65 PLITVICKA 21 SEPTEMBRE (20)

L’entrée du parc est chère 110 Kunas (16 euros) par adulte , la moitié pour les enfants mais cela vous donne droit à la traversée du plus grand lac en bateau et du retour en petit train. Le parking du parc est aussi payant 70 kunas ou 10 euros. La veille de notre rando , nous sous sommes arrêtés dans un petit camping à 8 km du parc dans le  dernier village . Nous avons le plaisir de rencontrer une famille de français en voyage pour 6 mois en Europe. Nous profitons de cette rencontre pour échanger sur nos expériences et pour les enfants de jouer avec d’autres enfants. La balade finit le temps étant un peu frais en montagne, nous décidons de repartir sur la cote et nous filons sur Zadar.

Cela peut paraitre curieux mais Zadar, ne nous a pas du tout conquis , le camping est très sale , sa plage triste a mourir avec son béton et ses vendeurs de bouée et la ville ne nous sourit pas . Tans pis, nous continuons notre route et nous arrivons à Sibenik.

Sibenik prononcez chibenik

Nous trouvons un camping au sein d’un grand complexe qui nous permet de nous reposer de notre balade et de réapprécier la douce chaleur du soir. Le lendemain dans l’après midi car les cours les matins sont toujours d’actualité, nous partons visiter en vélo la ville qui se situe à 6 km. Cette ville a beaucoup de charme, elle est le prémice des futures villes que nous allons rencontrer, une sorte de mise en bouche et notre appétit se trouve ainsi bien aiguisé.

66 SIBENIK 22 ET 23 SEPTEMBRE (3)

De retour, nous profitons de la piscine à débordement avec vue bien sur, sur la mer et les îles qui longent la côte de Sibenik. Le rêve quoi ! Le lendemain, nous reprenons la route en direction de Split avec avant une halte à Trogir.

Trogir

Encore une ville médiévale classée au patrimoine  mondiale de l’humanité par nos amis de l’Unesco. Cette une petite ville, pleine de charmes. La vie de tous les jours, du peuple croate , est aussi visible.

67 TOGIR LE 24 SEPTEMBRE (1)  67 TOGIR LE 24 SEPTEMBRE (4) 

67 TOGIR LE 24 SEPTEMBRE (8)

Nous retrouvons les français rencontrés dans le parc sur le parking et nous faisons la visite ensemble.

Split

Il n’y a qu’un camping sur cette ville, le choix est donc vite fait. Nous y retrouvons Karine et Frédéric  avec leurs 2 enfants (prénom de la famille française). Les enfants sont ravis, ils peuvent enfin jouer et parler en français avec des enfants d’à peu près leur âge.

Le lendemain, nous prenons le bus pour visiter la ville. On en prend plein les yeux, le palais de Dioclétien est simplement magique et la vieille ville attenante époustouflante. En plus, nous trouvons à midi, un restau sympa et nous nous gavons de grillades. Repus, nous partons digérés à l’ombre d’un arbre sur le port.

68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (2)  68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (4)

68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (15)  68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (17)

68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (21)  68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (24)

68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (29)

De retour au camping, un petit tour à la plage et discussion avec les occupants de 2 campings car français.

68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (39)  68 SPLIT 25 ET 26 SEPTEMBRE (40)

les vues du camping

Hier encore nous disions qu’il était rare de rencontrer des français. En fait, il suffisait de demander…

Ile de Hvar

Le 27 septembre après les cours, nous reprenons la route en direction de l’île de Hvar qui est décrite comme étant une des plus belles iles au monde avec Bali, Zanzibar et quelques autres. Nous partons donc motivés pour la découverte de ce joyau. Nous descendons la cote jusqu’à Drvenik ou un ferry rallie l’île pour une somme bien plus abordable que les ferrys de Split . La route côtière est sinueuse et étroite et la durée du trajet (70 km) est plus longue que prévue (2H). Nos arrivons un quart d’heure avant le ferry et nous embarquons. Nous débarquons 35 minutes après à Sucuraj, à l’extrémité de l’île. L’endroit est sauvage, une unique route escalade les falaises en se maintenant en équilibre sur l’étroite crête centrale de l’île pour rejoindre les premières villes posées plus à l’ouest à 56 km de là. Nous découvrons dans cet épais maquis falaises abruptes, plantations de lavandes, de romarins et d’oliviers. De petits chemins de chèvres partent dans les montagnes sans aucune indication sur leurs éventuelles destinations. Chemin faisant, nous faisons halte pour un petit pic nic improvisé dans le calme de la garrigue et allant voir de plus près les différentes plantations protégées de petits murets. Prêts à redémarrer, nous recroisons les Zeps (Frédéric, Karine et leurs 2 enfants). Nous décidons de trouver un camping commun pour la nuit. Nous partons donc pour Hvar (la ville) à l’extrémité. Malheureusement, aucun camping de cette commune n’arrive à nous satisfaire, des emplacements petits, pentus avec un accès rocambolesque et un prix exorbitant. Nous allons dons à Stari grad où un camping est signalé. Nous apprenons dès notre arrivée que celui ci est fermé définitivement. Un groupe  y passe la nuit avec l’accord du propriétaire. Renseignements pris, nous décidons de rester nous aussi. On se pose côte à côte un peu plus loin. Nous partagerons plat de pâtes, histoires et les enfants joueront ensemble. Le lendemain après une rapide visite du port, nous partons sur Vrboska. Nous trouvons un camping magnifique dans un lieu préservé et nous nous y installons.

69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (12)

Nous y resterons plusieurs jours jusqu’à sa fermeture le 30 septembre alternant baignade, balade en vélo et visite de village.

69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (1)  69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (2)

69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (6)

L’eau des criques isolées décline des verts et des bleus à l’infini, les pins embaument l’ai chauffé par le soleil et les cigales rythment nos coup de pédales. Le soir, le vent (brise thermique surement) se lève d’un seul coup comme si quelqu’un venait à heure fixe appuyer sur un grand ventilateur. Chaque matin, la température ayant gagné quelques degrés le vent s’arrêtait  aussi brusquement qu’il était apparu.  Nous aurions pu rester des siècles à vivre ainsi mais la saison touristique touche à sa fin, les campings ferment. Le 30 septembre à midi, les cours finis nous reprenons la route de l’embarcadère pour rejoindre le continent et Dubrovnik.

69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (15)  69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (18)

69 HVAR 27 AU 30 SEPTEMBRE (21)  l'arrivée au port sur le continent

Dubrovnik

Nous nous installons au seul camping de la ville à proximité du nouveau port. Nous sommes dans un grand complexe hôtelier. Une grande partie du camping est déjà fermé, mais nous trouvons notre bonheur. Le lendemain, samedi 1er octobre les  enfants finissent leurs évaluations pour la première séquence ou unité. Le CNED s’est sérieux. L’après midi épuisés par tant d’effort intellectuel nous partons découvrir la vieille ville. Nous prenons le bus de ville qui passe devant le camping et nous dépose devant l’entrée de la vieille ville. C’est tout simplement magnifique.

70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (16)  70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (10)

Elle mérite le titre d’une des plus belles villes d’Europe entourée par ses remparts et les fortifications. Elle est au pied d’une montagne qui tombe à pic dans le bleu de l’adriatique. Les maisons couvertes de  tuiles rouges, des palais, des églises, des couvents, un dédale de ruelles dallés de pierres blanches, des places, du soleil et des touristes. Eh oui, nous ne sommes pas les seuls à visiter la ville (qui l’eut cru). Pour notre première rencontre avec ce bijou, nous décidons de flâner au hasard dans les rues, de se saouler de son atmosphère de s’enivrer de son parfum.

70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (29)

Etourdis, nous regagnerons notre habitation, impatients, dans l’attente du lendemain. Nous faisons la rencontre de nos voisins de camping ; deux couples de français retraités qui partirons aussi pour le Monténégro .C’est aujourd’hui dimanche. Pas de cours, nous partons pour la journée à la rencontre de Dubrovnik.

70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (30)

Dès l’arrivée, la magie opère, un tournage de film a lieu à l’entrée au niveau de la porte Pile. Les acteurs en costumes moyenâgeux, la fumée, les encens nous transportent dans le temps et nous nous retrouvons témoins du passé, emportés par l’ambiance. La visite des remparts nous permettra de faire le tour de la ville et d’avoir un peu de vue exceptionnel. C’est absolument magnifique, incroyable.

70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (6)  70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (22)

70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (26)  70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (21)

Les bateaux de croisière déversent leurs flots de touristes à intervalles réguliers, les rues sont parcourues de milliers de touristes mais cela reste unique. Après avoir avalé une pizza et fait une petite sieste à l’ombre du palais du recteur, nous retrouvons sur le port nos voisins. Le port de la vieille ville est très dynamique et les allers retours des bateaux constituent une activité agréable à observer.

70 DUBROVNIK DU 1 AU 3 OCTOBRE (17)  

De retour au camping et après une baignade à la piscine de l’hôtel, nous sommes invités à boire l’apéro chez nos voisins. Nous en profitions pour échanger les quelques renseignements que nous avons chacun réussi à glaner au sujet du Monténégro ou de l’Albanie.  Bien sur, nous discutons voyages et chacun riche de son expérience amène l’autre à rêver, à s’évader.

Lundi 3 octobre, les cours reprennent, Stéphane part poster les évaluations des enfants et le temps s’écoule doucement comme une douce berceuse.

 A la prochaine ....

Posté par Les 4 Peuch à 21:23 - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur Croatie: l'été continue...

    Ouaooohhh, c'est vraiment très beau la Croatie...
    Continuez à nous faire rêver, veinard que vous êtes...

    Posté par Laurent, 03 octobre 2011 à 22:48 | | Répondre
  • L'evasion continue

    J'attendais avec impatience la suite de votre voyage; essayez d'etre plus regulier,debrouillez vous : nous, on attend,on s'agace et on trepigne de vous lire. Nous avons tellement besoin de nous evader a travers vos photos et vos divers commentaires qui nous font toujours rever.
    A part cela vous avez raté de peu ma soeurette qui etait en croatie du 16 sept au 30 sept.
    Bonne route a vous et n'oubliez pas les gens qui sont rester a toulouse au boulot. Gros bisous

    Posté par zazou, 04 octobre 2011 à 09:38 | | Répondre
  • Idem

    Oui, idem, j'attendais moi aussi la suite avec impatience...et oui, vous êtes veinards, j'avais moi aussi vraiment envie de me balader dans ces petits villages...Bises

    Posté par Frédo, 04 octobre 2011 à 15:17 | | Répondre
  • Et Alors!!!!

    Enfin vous voila, nous étions inquiets, nous vous croyions perdus sur les routes du centre de l’Europe.
    Profitez, Profitez de ces moments vous les vouliez, vous les avez de plus vous nous en faite profiter alors que du bonheur n’est il pas ?
    J’ai remarqué vos bonnes mines, du moins ceux qui sont devant l’objectif.
    Nous aussi nous avons une arrière saison magnifique, le soleil est plus présent en ce mois d’octobre qu’il ne l’a été en juillet. La description de la Dalmatie et ces lacs en cascades me donne envie de me pencher sur cette région pour des randos dans ce pays.
    Moi j’ai connu la Yougoslavie et quand je lis vos commentaires je me dis que tout est différent et dire qu’il n’y pas si longtemps la guerre faisait rage dans ces contrées….. en 73 l’image que je garde de Split est une ville crasseuse avec des magasins dont les devantures étaient tristes, grises et sombres. Il y avait des queues devant les boutiques de denrées alimentaires. Vos commentaires et vos photos montrent tout le contraire.
    Nous partons Annie et moi au Pérou pays que vous avez déjà sillonné, là-bas peut être que nous rencontrerons des gens qui nous demanderons de vos nouvelles 
    Sur ce je vous souhaite bonne route et bon vent.
    A++
    MARC

    Posté par MARC, 04 octobre 2011 à 16:37 | | Répondre
  • Plouf

    Salut, heureux d'avoir enfin de vos nouvelles...Vous nous montrez une croatie de carte postale, des villes et villages sans constructions anarchiques, pas de building Sofitel, une nature préservée, des plages de rêve....Je sais où nous allons passer nos vacances l'année prochaine !
    A bientôt et ne tardez plus à nous donner de quoi rêver...

    Posté par L'animal, 04 octobre 2011 à 21:40 | | Répondre
  • que dire ?...la légendaire Croatie .. nous aussi, ça nous donnera peut-être des idées de voyage ... vous nous avez habitués à 1 post par semaine, et là, j'avais craint une panne d'ordi ! ne nous faites plus ça ! bon, il semble que tout va bien : on aimerait bien voir le steph de temps en temps ! combien de km avez-vous parcouru ? big bizou de la famille Pi ( j'attends vos impressions sur l'Albanie ; il parait que c'est un pays beau, chaleureux, accueillant , vous nous raconterez )

    Posté par sylvie.gaby, 04 octobre 2011 à 23:53 | | Répondre
  • Loic et Ines vous avez DE LA CHANCE . LES VACANCES s'est COoL

    Posté par Nina, 11 octobre 2011 à 18:28 | | Répondre
  • News

    Salut les aventuriers !
    C'est beau ce que vous faites !! Merci pour ces moments de vie et de bonheur par procuration !
    MEssage pour Steph : n'oublie pas de t'entrainer car ici c'est 20 km mini tous les WE .

    Profitez bien , rincez vous bien les mirettes !!

    A bientôt , bises d'Auragne

    Alex Maxime Régis

    Posté par Regis, 15 octobre 2011 à 23:40 | | Répondre
  • salut

    salut Loic
    bonne anniversaire avec beaucoup de retar désolé comment va tu? moi je suis rentré au collège et sa vas bien.Sa a l'air d'étre bien la Croatie.Passe un bon séjour en Croatie
    A bientot
    Clément

    Posté par Clément Boudrie, 18 octobre 2011 à 19:43 | | Répondre
  • :-)

    C'est toujours avec un grand plaisir que je lis les récits! on voyage en même temps que vous. Vos mines bronzés, réjouis et heureux font du bien. bien entendu c'est la meilleure partie du voyage
    Bonne route, portez-vous et à bientôt

    Posté par nathalie, 29 octobre 2011 à 23:59 | | Répondre
Nouveau commentaire