15 mai 2012

ANDALOUSIE ET ALGARVE

Départ de Chefchaouen ,le 3 au matin en direction de la ville de Tetouan  puis au vue de l’étendue de la ville, nous continuons sur Tanger med. Nous arrivons au port et nous changeons notre billet, nous voilà donc à devoir embarquer pour l’Espagne 1 heure après. Avant cela nous devons passer les formalités douanières. Et là, on ne rigole pas, nous passons au scanner du moins le camping car, c’est rapide et cela évite de démonter ou de vider le camion. Sitôt finit, une petite visite du camping car par la douane, trois coups de tampon sur le passeport et nous voilà à bord du bateau en direction d’Algésiras. De l’autre coté, l’Espagne, nous tend les bras, et le rocher de Gibraltar joue les prétentieux en nous regardant de  haut.

152 TANGER MED LE 2 MAI (1) the rock

Cette fois-ci, l’organisation est parfaite autant pour l’embarquement que pour le débarquement, les italiens devraient venir prendre des cours …cela me fait penser à une blague que je vais vous conter.

Le meilleur hôtel du monde, dans l’absolu, aurait dans son personnel, un allemand à l’organisation, un italien à l’animation, un français à la cuisine et un anglais à la réception.

Le pire hôtel (toujours dans l’absolu) aurait un italien à l’organisation, un anglais à la cuisine, un allemand à l’animation et un français à la réception.

Voilà, pour les images que se traine chaque nationalité…

Bref, nous voilà donc revenu sur le continent européen avec beaucoup de joie mais aussi une certaine nostalgie  du pays que l’on quitte et de la fin de nos vacances qui s’approche au même rythme que nous remontons vers le nord.

L’ANDALOUSIE

Première étape, pour notre retour en Europe, le parking de LIDL où nous passons la nuit. L’Espagne a de grands centres commerciaux avec un peu les mêmes enseignes que chez nous. Les enfants nous font justement remarquer qu’ils ont l’impression de dormir au centre commercial de Portet,  proche de la maison… Pas très exotique le lieu.

4 mai 2012, il pleut. Nous décidons de partir à la découverte des villages blancs dans le parc naturel de los Alcornocales. Nous grimpons le long de jolies petites routes de montagne (800 mètres d’altitude) et nous admirons les paysages et l’environnement. Hélas, il pleut ce qui nous empêche de faire des balades. Nous arrivons ainsi, butinant d’une petite  route à l’autre, à Ubrique où nous nous installons sur la place du village. Nous faisons ainsi connaissance avec l’Espagne et le rythme espagnol ; de 13h à 17 heures tout est fermé et ensuite la vie reprend jusqu’à 21 heures  et cela même quand il pleut ou qu’il fait froid comme en ce jour. Les maisons sont toutes blanches et de loin on ne distingue que du blanc  dans le vert. Le village est sympa, les gens aussi. Par contre la pluie finira par avoir raison de notre courage et nous finirons blottis dans le camping car autour de chorizo jambon fumée et fromage local. On ne va tout de même éviter de se démoraliser.

5 mai, nous revoilà repartit dans les lacets de la route, jusqu’à Ronda. Le paysage est splendide, la pluie tenace, le ciel chargé.

Ronda : c’est une ville superbe, avec de belles demeures et un pont lancé dans le ravin permettant  le passage de l’autre coté du ravin. Et bien sur  de belles églises, des arènes  et une vue sur la campagne environnante. Nous sommes installés à 2 km de la ville dans un camping, car nous n’avons pas trouvé de lieu pour nous garer. La pluie finit encore une fois par nous chasser et nous lasser.

Coripe : le long de la route, nous visitons de joli petit village avec leurs rues pavées et leurs maisons blanches. Nous finissons par arriver à Coripe et nous nous posons sur la parking de la via verde. C’est une ancienne voie ferré qui na jamais vu le jour et qui relie à travers la montagne  Puerto serrano à Olvera. Les rails n’ont jamais été posé par contre le parcours est jalonné de tunnels et des viaducs. Pour le moment la pluie est torrentielle et cela jusque dans la nuit, nous laissant comme seule possibilité la découverte de la gastronomie andalouse avec au programme toujours chorizo, jambon et fromage.

153 CORIPE 5 ET 6 MAI (6) petit tour sous la pluie

Dimanche  6 mai : jour d’élection présidentielle. Sous un soleil un peu timide, nous nous lançons en vélo jusqu’à Olvéra en VTT. Superbe parcours où l’on découvre des tours sur les sommets,  des taureaux dans les champs, des haciendas au milieu des arbres  et les espagnols en vadrouille le dimanche.

153 CORIPE 5 ET 6 MAI (7)  153 CORIPE 5 ET 6 MAI (13)

vues le long du parcours

153 CORIPE 5 ET 6 MAI (15)  153 CORIPE 5 ET 6 MAI (14)

Olvera                                                        joyeux drilles affamés.

Nous sommes nombreux sur le chemin, tout le monde est sorti prendre l’air après cette semaine de pluie. Nous arrivons  à Olvéra avec son château et son église qui surplombe le village.

Après  44 kilomètres de vélo, nous sommes heureux de retrouver notre camping car , une bonne douche et de se laisser aller à écouter les oiseaux qui chantent sous le soleil couchant ainsi que  d’apprendre la défaite du candidat présidentiel sortant.

Lundi 7 Mai, départ pour Seville.

SEVILLE (7 au 9 mai)

Rien à dire c’est beau. La nature est tropicale et luxuriante. Un climat de détente et de douceur plane au dessus de la ville. On y est bien, sans stress. La ville se visite avec plaisir, tranquillités et plénitude, autant vous dire que j’ai adoré cette ville.

Au camping des français nous ont donné des billets pour le bus qui fait le tour de visite de la ville. Ainsi, nous avons pu voir le parc de l’exposition de 92, les quartiers semi périphérique comme la macarena et le guadalquivir et ses berges. Nous avons apprécié grâce à ce tour offert de nombreux monuments secondaires. Nous avons fait le tour des pavillons de l’exposition de 29 qui sont superbes ainsi que la place d’Espagne. 

Bien sur nous sommes allés visiter l’alcatraz et ses jardins ainsi que la cathédrale et son minaret.

154 SEVILLE 7 ET 8 MAI (6)  154 SEVILLE 7 ET 8 MAI (8)

la place d'Espagne                                      pic nic devant les arènes

154 SEVILLE 7 ET 8 MAI (9)  154 SEVILLE 7 ET 8 MAI (13)

vue du minaret de la cathédrale                    dans la cour de l'alcazar, 

154 SEVILLE 7 ET 8 MAI (24)  154 SEVILLE 7 ET 8 MAI (29)

les jardins de l'alcazar              vie de quartier

La journée fut chaude 32°C et il parait que cela va durer.

Le lendemain, nous reprenons la route en direction de la frontière du Portugal.En chemin, nous cassons le pot d'échappement et le tuyau de vidange des eaux. Mais qu'à cela ne tienne, stéphane sort sa pate magique et du fil de fer et nous revoilà sur la route.

 

L’ALGARVE

ALTURA (9 au 13 mai)

C’est l’été ; il fait chaud (38°C), la mer est belle, le ciel est bleu. Nous sommes sur un parking en terre au bord de la mer dans une petite station balnéaire. C’est le pied. Au programme baignade, petit tour en vélo et farniente. Les matins sont par contre toujours consacré à l’école.

155 ALTURA DU 9 AU 13 MAI (3) un peu de fraternité...

LA CÔTE

Dimanche , jour sans classe, nous partons à l’exploration de la cote. C’est assez construit et de plus en plus en allant vers l’ouest. A la fin de notre plage, nous découvrons le parc naturel qui comprend une lagune qui s’étend jusqu’à FARO.

156 MARIM LE 13 MAI (1) et au milieu coule la rivière...

Nous apprécions les différents ports fluviaux et la vie dans la lagune au gré des marées. Nous visitons aussi le village de pêcheur de OLHAO.

157 OLHAO LE 14 MAI (2)  157 OLHAO LE 14 MAI (7) quartiers des pecheurs

La pêche en mer en fleuve en lagune occupe tous les esprits.les maisons ont toutes une cheminées typiques en bulbes. Les villages parcourus sentent tous la sardine grillé. Ce n’est pas un mythe.

Le soir, nous poserons nos roues à ALBUFEIRA et partirons plonger dans la piscine du camping.

Le lendemain, nous continuons notre balade jusqu‘à Portimao. Nous admirons ainsi une autre image de l’Algarve ; les criques et les falaises. Nous piquerons quelques têtes dans ses eaux bleus au passage.

158 LA DAME DE LA ROCHE 14 MAI (2)  158 LA DAME DE LA ROCHE 14 MAI (3)

plage de rêve                                             baigneurs de rêve

Nous finissons notre route à Alcas de Monchique, dans la serra de Monchique.

159 MONCHIQUE LE 15 MAI (2)  159 MONCHIQUE LE 15 MAI (1)

C’est une station thermale très sympa avec une aire d’accueil original. Le propriétaire nous indique les chemins à suivre pour rejoindre le village. Mardi 15 Mai, nous prendrons plaisir à nous balader en vélo dans les forets d’eucalyptus et à visiter la station thermale. La chaleur de ses derniers jours est devenue « infernale », nous frôlons les 40°C. Sur la route, nous finissons par nous désaltérer avec les oranges laissés sur les arbres après l’autorisation  de la propriétaire. 

Demain, nous partons vers le Nord est à la découverte des villes de l’intérieur.

Fait à Alcas de Monchique, le 15 mai ,40°C, 228 mètres d’altitude,24 654 km au compteur et quelques piqures de moustiques.

Posté par Les 4 Peuch à 23:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur ANDALOUSIE ET ALGARVE

    Hola !

    Hola los jovenes ! Que tal ?
    On voit que vous continuez bien votre périple et vous nous donnez toujours envie de repartir... On espère que vous allez bien au niveau du moral. Profitez bien, vous avez quand même encore du temps devant vous. On vous fait des grosses bises, hasta luego !

    Posté par les 4 Zeps, 16 mai 2012 à 09:34 | | Répondre
  • Que le temps...

    ...passe vite ! ouhlala ça sent la fin tout ça ! J'espère que vous n'êtes pas trop tristes...Les enfants vont avoir à raconter à leurs copains et copines ! Et vous, peut-être un peu "dur dur" la reprise... En tous cas : MERCI de m'avoir fait voyager pendant toute cette année...sympa...

    Posté par Frédo, 28 mai 2012 à 17:20 | | Répondre
  • Alsaciens de Serpa

    Nous avons eu plaisir à vous retrouver sur votre Blog. Nous vous avons laissé notre place au camping de Serp Dommage que nous n'ayons pas profité de la trompe des Alpe ( Alphorn) on aurai aimé aussi. les Alsaciens avec le chien Tosca. Bon courage pour le retour
    Bises Evelyne et Jean-Paul

    Posté par Evelyne, 07 juin 2012 à 20:31 | | Répondre
  • mayennais altura

    content que vous ayez aime le portugal que nous adorons tant,j'espere que la reprise du travail n'a pas ete trop dure.
    les mayennais d'altura et castro marim
    cordialement

    Posté par michel,jacquelin, 19 juillet 2012 à 21:03 | | Répondre
Nouveau commentaire